Accueil

126 albums photographiques représentent la partie la plus impressionnante des archives que Jacques-Henri Lartigue (1894-1986) lègue à l’État entre 1979 et 1986 et qui sont aujourd’hui conservées à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (MAP, Charenton-le-Pont).

Ils constituent le journal visuel de l’auteur, retraçant, de façon parfois romancée, ses expériences personnelles et professionnelles.

Ces albums, qui couvrent une période allant de 1900 à 1986, ont majoritairement été recomposés dans les années 1960-1970, à partir d’albums préexistants. De dimensions plus importantes que les traditionnels albums de famille (54 centimètres de longueur sur 38 de large, leur épaisseur variant entre 8 et 11,5 centimètres), ils se présentent dans un format à l’italienne et comportent environ quarante mille tirages. Ces derniers ont été réalisés à diverses époques, parfois bien après leur prise de vue, ce qui confirme la reconstruction des albums.

La majeure partie des albums a été reliée entre 1989 et 1991, du vivant de Florette Lartigue (1921-2000), veuve du photographe, avec des demi-reliures de cuir rouge protégées par des étuis en toile. Les seize albums des années 1920 à 1927, composés entre 1920 et 1950, ont conservé leurs couvertures anciennes, en toile grise ou rouge. Pour ces mêmes années, des feuillets supplémentaires, dont la numérotation alterne avec celle des albums reliés, indiquent peut-être les velléités de l’auteur d’un remaniement resté inachevé. Enfin, l’album de 1986, réalisé par Florette Lartigue selon les indications de son mari, se présente également sous forme de feuillets non reliés.

Seules les pages comportant des photographies ou du texte sont présentées dans le feuilletoir.

Dix des cent-vingt-six albums Lartigue

Neuf des cent-vingt-six albums couvrant un siècle d’images